Comment j’ai trouvé le nom de Ma-Webassistante.com ?
Aujourd’hui, Facebook m’a rappelé qu’il y a tout juste huit ans, j’ai trouvé le nom de cette entreprise qui allait devenir ma vie. Oui, Facebook permet de ne pas oublier certaines dates et, avouons-le, c’est parfois bien pratique ! C’est donc le 20 octobre 2009 que... Lire la suite...
Pour ne pas perdre sa vie à la gagner !
Autant vous le dire tout de suite, ce titre que je trouve fabuleux n’est pas de moi ! J’aurais tellement aimé y penser moi-même que je permets de l’utiliser, mais c’est en fait le sous-titre d’un livre coécrit par Annie THEBAUD-MONY, Philippe DAVEZIES, Laurent VOGEL,... Lire la suite...
Le député, le salarié, le chef d'entreprise et les justificatifs de dépense !
Cher Monsieur le Député Sébastien Huyghe, Vous avez été réélu pour la dernière législature qui a commencé il y a une quinzaine de jours. On n’a pas relevé votre présence très souvent depuis cette élection mais votre seule intervention en commission a fait le tour des réseaux sociaux ! Lire la suite...
Communiquer, une nouveauté pour les avocats !
Le 28 avait lieu à Rouen une intéressante conférence donnée par @DominiquePiau sur le thème de « La communication des avocats : faire sa publicité dans le respect des bonnes pratiques » à laquelle la très gentille @Palais_au a assisté et pour laquelle elle a eu la bonne idée de nous faire un petit... Lire la suite...
Ma-Webassistante.com a fait son lifting de printemps !
Vous l’avez certainement vu (et si vous ne l’avez pas, levez les yeux, vous le verrez !), MA-WEBASSISTANTE.COM a relooké son logo ! J’ai créé moi-même le premier (et précédent) logo de MA-WEBASSISTANTE.COM quand j’ai préparé la création de l’entreprise fin 2009. Cette année, j’ai décidé de... Lire la suite...
prev
next
Dim01Mai2016

Le 28 avait lieu à Rouen une intéressante conférence donnée par @DominiquePiau sur le thème de « La communication des avocats : faire sa publicité dans le respect des bonnes pratiques » à laquelle la très gentille @Palais_au a assisté et pour laquelle elle a eu la bonne idée de nous faire un petit #LT.

Communiquer, aller vers le futur client, si c’est un passage obligé pour la plupart des entreprises, est une chose nouvelle pour les avocats puisque cette possibilité leur était jusqu’à présent refusée. Récemment, la législation a été modifiée et ils peuvent maintenant, sous certaines conditions déontologiques, aller présenter leurs services à leurs futurs clients.

Malgré tout, communiquer et vendre ses services n’est pas forcément inné, surtout quand on n’a jamais eu la possibilité de le faire. Si je ne suis pas une agence de communication qui vous permettra de vendre votre belle-mère (désolée !), je peux partager avec vous quelques petits tuyaux !

Le #LT de la conférence de @DominiquePiau

Tout d’abord, je vais commencer par vous rappeler le #LT de la conférence de @DominiquePiau. La déontologie, ce n’est pas vraiment mon domaine alors je vous laisse juger par vous-même ce que vous pouvez faire et ce que vous ne pouvez pas faire ! N'hésitez pas à dérouler le fil twitter ci-dessous !

Le LT en question n'est plus disponible.

Les supports de communication

Il existe un certain nombre de supports possibles pour la communication du moins cher au plus cher ! Cela dit, avant d’aller chercher des clients, vous pouvez commencer par vous assurer que ceux qui vous cherchent vont pouvoir vous trouver là où vous apparaissez déjà, c’est-à-dire, en général, dans les Pages Jaunes et sur l’annuaire de votre barreau.

C’est tout bête, mais commencez par vérifier que les coordonnées qui y sont indiquées sont les bonnes et, si vous avez une spécialité, qu’il en est bien fait mention !

Internet

Ensuite, beaucoup de recherches se font aujourd’hui sur Internet. Tapez voir dans votre moteur de recherche préféré « Avocat + votre ville » et regardez ce qui ressort. En fait, c’est peut-être le moment de faire un site internet ?

C’est le moyen publicitaire le plus large et finalement qui peut s’avérer le moins couteux pour peu qu’on prenne un peu le temps de le faire vivre pour que son référencement ne soit pas trop mauvais. L’assortir d’un blog qu’on alimente régulièrement est un moyen facile et pas trop cher de ne pas finir en page 118 de la recherche Google ! Vous pourrez en profiter pour faire connaître votre profession et parler de ce qui vous tient à cœur.

Attention quand même à faire quelque chose de professionnel qui ne ressemble pas au blog d’une blogueuse de 14 ans, au risque de perdre toute crédibilité. Les choses simples, en matière de communication, sont souvent les plus efficaces ! Si vous voulez faire des choses compliquées, assurez-vous qu’elle soient bien faites et évitez la vidéo de présentation filmée avec votre Iphone dans un bureau tout sombre !

Selon votre temps et vos compétences, vous pouvez le faire vous-même, le confier complètement à un webmaster ou le faire en collaboration : un webmaster qui s’occupera du design et vous qui complèterez avec le contenu !

Et puisqu’on parle d’internet, vous pouvez compléter par des comptes professionnels sur les réseaux sociaux en faisant très attention aux règles déontologiques à partir du moment où vous apparaissez sous votre vrai nom ! Cela dit, si votre clientèle principale est le particulier (famille, pénal, construction), il va être difficile de cibler correctement votre clientèle et il vous faudra interagir avec beaucoup de gens avant d’en trouver un qui aura besoin de vos services ;)

Les supports papier

Pour la plupart, vous avez déjà des cartes de visite et c’est bien normal. Vous avez maintenant le droit de les distribuer plus largement et vos cartes de visite devront être un peu plus détaillées (en mentionnant par exemple vos spécialités). N’hésitez pas à en avoir tout le temps sur vous et à en laisser un peu partout (après avoir vérifié que la déontologie vous y autorise, bien sûr !)

Mais une carte de visite ne permet pas de mettre beaucoup de texte, il faut se limiter à l’essentiel : vos coordonnées, et vos spécialités si vous en avez. Vous n’avez guère la place d’en mettre beaucoup plus si vous restez au format carte de visite standard.

Le niveau au-dessus, en termes de communication écrite, s’appelle le « flyer », qui ne porte pas très bien son nom. Avec ce mot de flyer, on imagine un vulgaire bout de papier qu’on retrouve sur son pare-brise qui vous présente la foire aux matelas qui aura lieu sur le parking de votre centre commercial samedi. Bref, rien à voir avec une communication sérieuse. Mais le « flyer » peut se présenter sous d’autres formes, et devenir une carte de visite évoluée, un peu plus grande et un peu plus détaillée dans des formats un peu originaux !

Et maintenant que vous avez choisi votre support, encore faut-il faire attention à ce que vous allez écrire !

Le look

Dans la communication, on est dans l’image et le look, l’apparence sont des choses capitales. Vous avez plutôt l’habitude de vous occuper du fond mais cette fois-ci la forme sera essentielle !

Un logo et des couleurs qui vous identifient

La plupart du temps, votre en-tête (tout comme vos cartes de visite) comportent simplement votre nom et vos coordonnées en haut, en plus gros que le reste de votre texte. C’est déjà une bonne chose puisque votre nom ressortira déjà un peu. Mais je ne saurais que trop conseiller de pousser le bouchon un peu plus loin en y associant au moins une police un peu originale et une couleur qui vous plait et que vous utiliserez sur tous vos supports de communication. Et si vraiment vous avez envie de vous faire une identité visuelle particulière, n’hésitez pas à mettre quelques centaines d’euros dans la création d’un logo auprès d’un vrai professionnel ! Regardez ce que @julie_masson56 a fait de mon logo pour quelques centaines d’euros !

Les couleurs sont également importantes. Elles n’ont l’air de rien, mais font passer des messages. Elles permettent de faire ressortir une partie du texte : votre nom sur votre carte de visite et votre en-tête, les titres sur votre site internet, les mots-clés sur votre « flyer ». Chaque couleur apporte une signification culturellement ancrée en nous depuis longtemps. Par exemple, il est évident que le vert fera passer l’idée de l’écologie, de la nature, des choses naturelles, bio, etc… Selon le message que vous voudrez faire passer il faudra choisir ou éviter certaines couleurs (http://www.code-couleur.com/signification/) !

Un sens de lecture

Personne ne lira entièrement que vous écrirez sur votre support de communication qu’il soit papier ou internet. Les gens survolent et lisent en diagonale. Vous avez donc quelques secondes pour qu’ils accrochent. Pour cela il existe quelques techniques qu’il faudra respecter.

En France, on lit de gauche à droite et de haut en bas. C’est une évidence, mais l’œil commence automatiquement sa lecture en haut à gauche pour finir en bas à droite. Alors la mise en page de votre document doit suivre cette logique pour une lecture en diagonale.

Les photographies aussi ont un sens de lecture. Eh oui, si un personnage en photo regarde à l’extérieur du cadre de votre document, l’œil du lecteur aura tendance à le suivre et… à sortir du cadre de plaquette sans survoler la suite. Et là, fin du game ! Vous perdez votre lecteur et votre client potentiel s’envole !

Le contenu

Une fois que vous avez réussi à accrocher le lecteur par le look de votre outil de communication, vous avez une petite chance qu'il lise, au moins en diagonale, ce dont il s'agit. Alors maintenant, il faut s'occuper du contenu et être attentif à ce que l'on raconte !

Ne parlez pas de vous

Toute bonne communication est tournée vers l’autre !

En fait, il ne faut pas vous vendre, il faut que l’autre ait envie de vous acheter, ce n’est pas tout à fait pareil. Prenons l’exemple d’un vendeur de matelas qu’on va appeler SuperMatelas (je dois être fatiguée ce soir, je parle beaucoup de matelas). Si vous trouvez une publicité de SuperMatelas qui vous raconte qu’ils sont leader dans leur domaine et qu’ils font les meilleurs matelas du monde, vous allez surement vous dire qu’ils se la racontent un peu (et ce sera souvent vrai !). Par contre, si leur publicité vous promet des nuits peuplées de rêves tout doux, des nuits complètes à bien dormir, eh bien je vois déjà la #TeamInsomniaque qui demande « Où je signe ? » !

Ce sera pareil pour votre communication. Ne la tournez pas vers vous mais vers ce que vous pouvez faire pour l’autre, vers ce qui fait la différence entre vous et vos concurrents confrères ! Mettez en avant vos savoir-faire, mais surtout ce qu’ils peuvent apporter à vos clients. Ça demande un petit effort d’imagination parce que vous connaissez parfaitement votre métier (remarquez que c’est plutôt une bonne chose !) et ce qui vous parait évident ne l’est pas forcément pour tout le monde !

Des textes courts, des titres explicites

Dernier point, évitez les textes longs et si vous n’y arrivez pas, faite ressortir les mots et les idées importantes pour qu’une lecture en diagonale suffise à savoir si on est intéressé ou pas. Pour faire ressortir les éléments importants, on peut utiliser une police en gras et/ou une couleur de contraste qui ressortira au premier coup d’œil, idéalement celle de votre logo pour une question d’unité.

Si vous avez beaucoup de choses à expliquer, découpez votre texte avec des titres. Les gens lisent les titres, et si le titre les intéresse, ils liront/survoleront le texte. Autant vous dire que le titre est important pour garder le lecteur attentif !

Une dernière technique : les listes à puces ! Utilisez-les, elles permettent également de faciliter la lecture en diagonale.

Voilà quelques techniques que vous pourrez utiliser… si vous n’avez pas lu cet article en diagonale !

PS : Il m'arrive de réaliser des plaquettes ou des sites internet. Ce n'est pas mon cœur de métier, mais c'est quelque chose que j'aime faire de temps en temps parce que ça fait aussi partie de mes compétences. Si vous avez d'autres questions, ou besoin d'un avis, je veux bien vous aider ;)